Charles Leblanc

Charles Leblanc

Né à Montréal en 1950, Charles Leblanc s’est établi à Winnipeg en 1978. Après avoir obtenu un B.A. en sciences économiques et exercé divers métiers au Québec et au Manitoba (enseignant au CEGEP, barman, comédien de théâtre, organisateur d’événements culturels, ouvrier industriel), il est aujourd’hui traducteur professionnel, ainsi que comédien de théâtre, chroniqueur, animateur culturel et poète. Il a publié huit recueils de poésie aux Éditions du Blé, dont l’appétit du compteur (prix littéraire Rue-Deschambault 2004, finaliste au prix littéraire Carol-Shields de la ville de Winnipeg 2004), heures d’ouverture (2007), des briques pour un vitrail (poèmes choisis, 2008) et soubresauts (2013).

Born in Montreal in 1950, Charles Leblanc came to live in Winnipeg in 1978. After getting a B.A. in Economics and engaging in various occupations in Quebec and Manitoba (CEGEP teacher, barman, theatre actor, cultural events organizer, industrial worker), he is today a professional translator, theatre actor, book columnist, cultural worker and poet. He has published 8 books of poetry for Éditions du Blé, among them l’appétit du compteur (Rue Deschambault Literary Award 2004, finalist for the Carol Shields Winnipeg Book Award 2004), heures d’ouverture (2007), des briques pour un vitrail (selected poems, 2008) and soubresauts (2013).


le cinéma d’eva braun

hitler à quarante ans
trace ses insécurités sur le corps
des femmes qu’il veut maîtriser
la foule veut être dominée dit-il
comme une épouse
il y a aussi cette louche histoire de nièce
amourachée de lui
enfermée puis suicidée en 1931

eva le rencontre le 1929
prend le poste convoité de maîtresse
amoureuse hypnotisée
elle le filme en privé
sur le site du chalet imprenable
entièrement à ses petits plaisirs oisifs
obnubilée par son statut de femme fille et mère
du nouveau christ rédempteur
de l’allemagne éternelle

hitler inspire l’amour
de la patrie donc de lui-même
la haine de tout le reste
dans la clarté du dogme
du péché mortel de la différence

pendant ce temps picasso peint
les signes de sa lutte contre la mort
chaplin anime ses images
d’aventures dictatoriales
pour s’en moquer malgré la tragédie
éluard écrit l’amour et la liberté
pour ceux qui n’en ont pas
carné tourne un film
qui fait rêver au paradis
d’autres font sauter des ponts
passent des messages
chargent des armes

eva filme puis se tue avec son amant fou
d’autres survivent aux clameurs perverses
aux balles et aux camps
pour entretenir la mémoire
de la nuit et du brouillard
pérenniser le souvenir
de la fabrication de l’avenir

  • A new poem from Charles Leblanc