Lise Gaboury-Diallo

spur-WPG-Lise_G-Diallo_PJ

Lise Gaboury-Diallo est professeure au Département d’études françaises, de langues et de littértures de l’Université de Saint-Boniface. Depuis 1999, elle a publié 7 recueils de poésie et deux recueils de nouvelles en français : Lointaines, nouvelles et Les enfants de Tantale.

Lise Gaboury-Diallo teaches in the Département d’études françaises, de langues et de littértures at the Université de Saint-Boniface. Since 1999, she has published 7 books of poetry and 2 collections of short stories in French: Lointaines, nouvelles and Les enfants de Tantale.


le grenier

grenier qui sombre dans la terre
tu t’éparpilles comme moi
tu laisses des échardes pointues
et ton cœur défénestré s’effrite
jetant tes grains et semences
pétrifiés ou rendus à la poussière
au loin petits derviches de bourrasques
aux allures mystiques
du soufisme et de la transe
m’attirant contre mon gré
je ne crois plus à la prière
mais à la grâce agenouillée
cette exaltation accélérée
comme le pouls
comme le soupir
plus vif ou plus fort
les yeux ouverts
je fixe un seul point
le centre de l’horizon
où le lointain silo solitaire
m’invite aux rituels d’antan
cette grainière qui s’immole
silencieuse dans le sol
pour renaître blé avoine
herbe sauvage
tanguant maintenant
comme moi
dans l’ellipse circulaire de ce geste
d’une moisson lancée au vent sans souffle
cet instant parfaitement stable
immuable comme le contrefort
picoté bleu et blanc
le ciel partout
qui nous soutient
de toute sa légèreté
le grenier

—————————————————–

the grain loft

the grain loft sinking into the earth
you’re scattering like me
you leave sharp splinters
and your heart flung flaking out the window
casts your grains and seeds
petrified or returned to dust
to the winds little gusting dervishes
with their mystical airs
of Sufism and trance
drawing me in against my will
I no longer believe in prayer
but in kneeling grace
that rushing exaltation
like a pulse
like a sigh
stronger or more intense
with eyes open
I fix my gaze on a single point
the centre of the horizon
where the distant solitary silo
beckons me to join in the old rites
this granary immolating itself
silent into the ground
to be reborn as wheat oats
wild grass
now swaying
like me
in the arcing ellipse of that gesture
or a harvest thrown to a still wind
this instant perfectly stable
immutable like the buttress
speckled blue and white
the sky all around
that bears us up
with all its lightness

  • Lise Gaboury-Diallo from Homestead, poèmes du coeur de l’Ouest, Éditions de la nouvelle plume 2005
  • Translation: Mark Stout